Breaks US ] Grands Breaks US ] Pickups US ] Grands Pickups US ]

4x4 Suivant ]
AM General Hummer Break
1999 : Blocage électronique des différentiels
sans effectuer la délicate manoeuvre avec freinage - accélération simultanés.

Cliquez si ce 4x4 vous interesse

AM GENERAL HUMMER break V8 6,5 L TD
En version civile, la gamme se décline en quatre modèles : deux places hard-top, quatre places bâché et quatre places Wagon.
Construit à partir d'un châssis surdimensionné, on est pratiquement dans le domaine du poids lourd, la carrosserie mélange la tôle d'acier et le plastique pour les ouvrants et le capot. Malgré ses tentatives d'allègement, l'engin accuse tout de même 3012 kg à vide. Il faut préciser que, sur le Hummer, la démesure règne en maître. En plus du poids du moteur V8, de la transmission et des éléments de suspension, on remarque certains détails comme les plaques d'acier de 5 mm qui font office de protège-bas de caisse permettant, d'ailleurs, de francs appuis.
Si la longueur hors tout n'est pas si phénoménale, seulement 4,686 m, il faut par contre composer avec une largeur de 2,197 m (hors rétroviseurs) et une hauteur de 1,95 m qui vous fermeront l'accès de pratiquement tous les parkings souterrains.
Le Hummer Wagon reçoit un équipement très complet avec la climatisation, le lecteur CD (avec chargeur), les lève-vitres et, surtout, les grands rétroviseurs extérieurs à commande électrique, le pare-brise dégivrant, la fermeture centralisée des portes et l'habillage intérieur typique des versions civiles.
Avec un habitacle qui accueille une partie du moteur, la transmission et le coffre spécifique (entre les deux sièges arrière) qui accueille les batteries, le Hummer ne se distingue pas par sa fonctionnalité.
Sauf en installant une banquette supplémentaire dans le volume arrière, à réserver aux enfants en fonction de la faible garde sous pavillon, on ne dispose que de quatre places. Et encore, il faut préciser que le conducteur doit se contenter d'un espace guère plus important que dans une Formule 1. Et pourtant, en tendant son bras droit, on ne parvient pas à toucher l'épaule de son passager.
La civilisation du Hummer passe par l'ajout de nombreuses pièces en plastique assez difficiles à jointer. Résultat, l'intérieur ne présente pas un fini de bel aspect et, au plan pratique, on ne dispose d'aucun espace de rangement sauf la petite boîte à gants et les poches en bas de portières. Remarquons également que le coffre est séparé de l'habitacle par un arrêt de charge (d'ailleurs amovible) pas très haut et qui nécessitera un arrimage soigneux des bagages sous peine de vol plané de valise dans l'habitacle lors d'un freinage d'urgence.
Sur la planche de bord côté conducteur, on trouve beaucoup de boutons mais dont une grande partie sert à la commande des essuie-glaces, du réglage de la pression des pneus, des feux de route et de l'éclairage intérieur, l'instrumentation se résume en fait à un compteur de vitesse, un compte-tours et à quelques témoins d'alerte et de fonctionnement.
L'approche technique du Hummer s'effectue plus en fonction de critères propres à un Pinzgauer ou à un Unimog qu'à ceux d'un classique 4x4. Et encore, on trouve quelques particularités puisque ce véhicule adopte une suspension à quatre roues indépendantes (gros triangles superposés, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques) en lieu et place de ponts rigides. La transmission, intégrale permanente, comprend un transfert indépendant à trois positions : gamme longue avec différentiel central bloqué, gamme longue avec différentiel central libre, et gamme courte avec différentiel central bloqué. A souligner que pour alléger les arbres de transmission et réduire la taille du transfert, les moyeux comportent une cascade de pignons qui apporte une réduction supplémentaire. En fonction de la suspension à roues indépendantes, AM Général a choisi la technique des différentiels Torsen à l'avant comme à l'arrière. Remarquons enfin que le freinage est assuré par quatre grands disques ventilés et que les pneumatiques sont des énormes 37 X 12,50R16,5 et disposent du CTIS permettant de régler la pression, via un compresseur commandé depuis l'intérieur.
Le coeur de la bête se présente sous la forme d'un gros V8 turbo-diésel de 6,5 L de cylindrée qui, en version suralimentée, développe une puissance de 195 ch assortie d'un fabuleux couple maxi de 43 mkg à 1800 tr/mn. Point important, en fonction de la culture automobile américaine, on ne se fatigue pas à passer les vitesses puisque le Hummer reçoit une boîte automatique à quatre rapports. Cette cavalerie pour le moins impressionnante se révèle en fait nécessaire pour entraîner cet engin de 3000 kg. En performances, on ne peut qu'être assez surpris par la relative vélocité du Hummer d'autant que le modèle que nous avons pu mesurer était loin d'être rodé. Ainsi, il expédie le 0 à 1000 m en 39"56 ce qui, en fonction des caractéristiques déjà évoquées, constitue un véritable exploit. A titre indicatif et comparatif, un Discovery 2,5 L TDI boîte auto exige 38"78 pour la même mesure. En reprise, en fonction des glissements du convertisseur et du poids, le couple moteur a un peu de mal à s'exprimer et il faut donc 35"63 pour parcourir 1000 m en reprenant à 60 km/h. Toujours à titre comparatif, le Discovery se contente de 35"16. Hormis la vitesse de pointe, nous avons relevé 135 km/h, les performances du Hummer paraissent assez correctes. Quant à la consommation, comptez entre 18 et 25 L selon votre rythme de conduite.
Contact, après le temps réglementaire de préchauffage, le gros V8 s'ébroue et, après quelques claquements, adopte une sonorité à la fois sourde et presque mélodieuse. Accélération et, le temps que le convertisseur de couple prenne la mesure exacte de la masse à déplacer, nous voici en route. Hormis le bruit du moteur bien présent dans l'habitacle et la position de conduite un peu étrange. C'est essentiellement du gabarit extérieur dont il faut se préoccuper. Les premiers kilomètres ne peuvent donc que s'effectuer à vitesse très réduite car, au propre comme au figuré, il est impératif de prendre la mesure du Hummer. Une fois passée cette période probatoire, la conduite de ce monstre se révèle déconcertante de facilité. La direction est précise et les passage de rapports s'effectuent dans la plus grande douceur. Ne pas oublier le freinage, puissant et endurant, il lui faut tout de même un peu de temps pour réagir et il est donc plus que vital de bien gérer la distance avec le véhicule qui vous précède et de ne pas se laisser surprendre par un virage. Si le Hummer n'est pas un foudre de guerre (un peu quand même), il prend assez rapidement sa vitesse maxi. Quant au comportement, on est assez surpris par l'efficacité. Grâce aux masses bien recentrées (le moteur rentre généreusement dans l'habitacle), les réactions du Hummer frisent la neutralité et il fait montre d'une motricité difficile à prendre en défaut. Dans les changements d'appui, ce sont finalement le poids et les mouvements de carrosserie qui vous inciteront à une certaine prudence. Autrement, le Hummer, et c'est son point fort, se conduit comme une voiture et non pas un camion !
En tout-terrain, c'est essentiellement sur la piste que l'on apprécie le plus le Hummer pourvu que l'on dispose de suffisamment de place. La suspension fait merveille pour absorber les inégalités, il s'envole sainement sur les bosses et retombe avec une certaine pureté. On est également surpris de la qualité de la motricité au point que, sauf sur terrain bien gras, il est difficile de provoquer la moindre dérive. Sur bien des plans, le Hummer peut en remontrer à des 4X4 réputés plus affûtés. En franchissement, pas question de faire dans la dentelle. Dans une certaine mesure, on doit même oublier une bonne partie des règles de conduite. Faute de grands débattements de suspension, le Hummer franchit les difficultés sur l'élan. On doit repérer précisément la trajectoire et mettre le pied dedans ce qui, d'ailleurs, constitue la meilleure méthode pour obtenir toute l'efficacité souhaitable des Torsen. Avec un angle d'approche de 72° et une puissance incommensurable en gamme courte, cet engin permet de grimper aux arbres. Outre les faibles débattements, il faut également composer avec le poids. Là encore, il ne faut ni finasser ni prendre le temps de rêvasser dans les dévers. Le Hummer vous fera gagner le bas de la difficulté à vitesse grand V. Heureusement, le centre de gravité placé très bas et la largeur des voies assurent une grande stabilité dans ce genre de difficulté. Il faut aller très loin pour réussir à retourner un Hummer.
Véhicule de star aux Etats-Unis, "Schwarzy" assure une belle publicité à la marque, le Hummer civil n'est pas spécialement donné : comptez 890.000 F TTC pour le break. Cependant, il s'agit d'une sorte d'investissement. compte tenu de la rareté, les prix de vente en occasion risquent de flirter avec celui du neuf d'autant que la pérennité d'un tel engin est très longue : carrosserie indestructible (sauf crash-test personnel) et le moteur peut tenir au moins deux millions de kilomètres. A souligner qu'aux Etats-Unis, il existe un club Hummer qui compte pas moins de cinq cents membres. En France, il n'est pas prévu pour l'instant mais gageons que l'aspect exclusif de cet engin va peut-être susciter des réunions.


Tarif janvier 2000 du modèle essayé rendu 4X4 EDOUIN, francisation comprise.
HUMMER V8 - 6,5 L TD - 4 portes - 4 pl : 882.600 F FC (134.555 euros)

 

Moteur V8 - diésel
Cylindrée 6466 cm³
Puissance maxi 195 ch à 3500 T/mn
Couple maxi 43 mkg à 1800 T/mn
Boîte de vitesses 4 rapports auto
Transmission 4X4 Permanente. Réducteur. Blocages différentiels
Empattement 3302 mm
Longueur 4686 mm
Largeur 2197 mm
Hauteur 1905 mm
Garde au sol 406 mm
Réservoir 158 L
Poids à vide 3012 kg
Suspension AV roues indépendantes. Ressorts hélicoïdaux
Suspension AR roues indépendantes. Ressorts hélicoïdaux
Freinage Disques AV. Disques AR. ABS
Pneus 37X12,50R16,5

 

Tarifs janvier 2000

MODELE/FINITION

MOTEUR

TRANSMISSION

TARIF TTC RENDU 4x4 EDOUIN FRANCISATION COMPRISE **
      FRANCS EUROS
4 po - 4 pl. * TD Bâché + P. up V8 - 6,5 L automatique 823.100 ** 125.484
4 po - 4 pl. * TD H. top + P. up V8 - 6,5 L automatique 852.900 ** 130.019
4 po - 4 pl. * TD break V8 - 6,5 L automatique 882.600 ** 134.555
* Peut être équipé de 2 sièges enfants supplémentaires face à la route et d'une banquette 3/5 pl dos à la route pour adultes (non homologués).

Options principales  :

Le prix T.T.C. des options est celui que vous payerez chez 4x4 EDOUIN (sur la base d'un $ Canadien à 4,60 F dans les exemples cités). Il inclus les droits de douanes correspondant au genre du véhicule, c'est-à-dire 10 % pour les voitures particulières (berline et break) et 22 % pour les camionnettes (pick up ou fourgon).
Changeur de CD : 500 $ = 3.050 F TTC (465 euros) - Jantes en alliage : 3.500 $ = 21.360 F TTC (3.256 euros) - Régulateur de vitesses : 500 $ = 3050 F TTC (465 euros).
** Tarifs janvier 2000 sur la base du $ US à 6,60 F.

Si le 4x4 que vous souhaitez nous acheter ne figure pas parmi ces copies d'essais parus dans la presse spécialisée, demandez à en recevoir par courrier la photocopie. Merci de nous appeler de préférence par email : contact @ 4X4-EDOUIN.COM ou par fax : 02 32 46 21 43, afin d'éviter les encombrements du téléphone : 02 32 46 23 59 (Merci à l'avance).
(Précisez marque :                                type :                                    année :                 )
Pour recevoir un devis précis, cliquez : 4X4 américains tarif direct import



Accueil ] Remonter ]

Carl EDOUIN S.A.
Carrefour de Malbrouck
RN 13 / RN 138
Carsix 27300 Bernay

email : contact@4x4-edouin.com

tel : 02 32 46 23 59
fax : 02 32 46 21 43

 

 


Carl EDOUIN S.A., capital 300.000 € - RC 77 B 7 - insee 743 271 310 000 - siret 309 610 392 000 24 - ape 501Z - No intra: 25 309 610 392

4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS 4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS

All BizzNet SARL