4x4 occasions 4X4 EDOUIN, vente de 4x4 d'occasions a Bernay. 4X4 EDOUIN concessionnaire occasion.

BIENVENUE
Découvrez l'esprit 4x4 EDOUIN
(METIER - RESPECT - HARMONIE)

S.A Carl EDOUIN, fondée en 1977. Capital 300.000 €
Carrefour de Malbrouck (entre Bernay et Brionne par la D438).
Rue du Mouchel 27300 Carsix (à coté de Brico-Dépôt ).

PLAN D'ACCES 4X4EDOUIN / HORAIRES SNCF
TELEPHONE (luttons contre sa « chronophagie » !)

Etant quasiment toujours dans l'atelier,
merci de poser les questions auxquelles vous n’avez pas su trouver les réponses dans notre site grâce à contact@4x4edouin.com.
Nous y répondrons ou vous rappellerons au plus tard
et au calme vers 12 ou 19h.

posez vos questions
sur la qualite de nos services
et opinions sur leur 4x4
parmi nos 400 derniers acheteurs.

Evaluations de propriétaires sur autohebdo.net

Découvrez dans notre
livre d'or,
leurs courriels
ou témoignages directs
ce que les clients pensent de nous ou de leur 4x4.
Véhicules de collection / youngtimers et 4x4 d'occasions
Lauréat 1993 de la fondation Ushuaïa
pour son garage écologique
Pages visitées aujourd'hui : 8243 (précision ici) Véhicules en stock : 34 (mise à jour le 18/09 à 11h16) Impression de la page
HORAIRES D'OUVERTURE

du Mardi au Vendredi :
8:30 à 12:00 - 14:00 à 18:30
Tous services et expo diverses
Samedi matin : 8:30 à 12:00
Tous services et expo diverses
Samedi après midi 14:00 à 17:00
Vente 4x4 et expos diverses
Fermé Dimanche et Lundi

Dépannage en dehors de nos heures d'ouverture

REPRISE TOUT VEHICULE 4X4 OU NON
4x4 TOUS TYPES - TOUTES MARQUES CLASSES PAR ORDRE CROISSANT DE TARIF (Quantite : 34)
NOUVEAUX ARRIVAGES
de 4x4 tous types
depuis 5 jours
depuis 10 jours
depuis 20 jours
depuis 30 jours
CHOISISSEZ VOTRE MARQUE
4x4 ESSENCE
      (Quantite : 5)
4x4 2/3/4/5 PLACES
      (Quantite : 28)
4x4 6/7/8/9 PLACES
      (Quantite : 6)
4x4 UTILITAIRES avec ou sans T.V.A.
      (Quantite : 10)
4x4 PICK-UP
   (Quantite : 6)
4x4 AMERICAINS
      (Quantite : 0)
4x4 BOITE AUTOMATIQUE
      (Quantite : 12)
4x4 CABRIOLET ou BACHE
      (Quantite : 1)
CAMPING CAR 4X4
      (Quantite : 0)

VEHICULES (et divers)
DE COLLECTION
(youngtimer)


Quantité : 140 dont 38 deux roues le 09 03 2017

VELO
Quantité : 3 le 09 03 2017

CYCLOMOTEURS
Quantité : 14 le 09 03 2017

MOTO
Quantité : 21 le 09 03 2017

AUTO
Quantité : 87 le 09 03 2017

4X4
(V.L. et CAMOINS civils et militaires).
Quantité : 24 le 09 03 2017

MILITAIRES
Quantité : 13 le 09 03 2017

CAMIONS
(CAMOINS civils et militaires, 4X2, 4X4, 8X8).
Quantité : 9 le 09 03 2017

TRACTEURS
Quantité : 3 le 09 03 2017

AVION AMPHIBIE
Quantité : 1 le 09 03 2017

Contrôle technique véhicule
"dit de collection"

 

Précisions sur MALUS co2 et sur fiscalité des utilitaires (T.V.A. / T.V.T.S. / Taxe fiscale CO2 / Amortissement)
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES, TARIFS ET CAPACITÉS DE TRACTION DES 4X4 DISPONIBLES SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS EN 2004
GUIDE D'ACHAT 2011 DU 4X4 D'OCCASION SELON 4X4 TOUT-TERRAIN-MAGAZINE
« LES 4X4 STARS DU MARCHÉ DE L’OCCASION » SELON 4X4 MAGAZINE DE DÉCEMBRE 2012
ESSAIS COMPARATIFS ET PRECISIONS FISCALES SUR LES PICK-UP PARUS DANS L'ARGUS PRO DU 31 03 2011 ET DANS TOUT TERRAIN MAGAZINE DE AOUT-SEPTEMBRE 2013
TOUT SAVOIR (ou PRESQUE!)
SUR LES DEFENDER (caracteristiques, conduite et entretien)
TOUT SAVOIR (ou PRESQUE!)
SUR LE LAND ROVER RANGE L322
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ET OPTIONS POSSIBLES SUR TOUTE LA GAMME LAND-ROVER DISPONIBLES SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS EN 2005 
 
REPRISE DE VOTRE VEHICULE 4X4 OU NON 
 
TRACTEZ EN Sécurité.
Classement des 4x4 selon leur capacité de traction et
explications sur poids remorquables / permis E
Conseils pour transporter des chevaux et adresses pour acheter un van
 
NON 4X4 OCCASIONS
EN STOCK
UTILITAIRES
(Quantité : 0)
VANS
(Quantité : 0)
MINIBUS
(Quantité : 0)
VOITURES Particulières
(Quantité : 0)
 
CONSTRUCTEURS / IMPORTATEURS MAGAZINES / SALONS
CELLULES CAMPING CAR  
 
REMORQUES  
 
CARAVANES  
 
VANS  
 
TOUT POUR ET SUR LE CHEVAL
 
4X4 NEUFS TARIF DIRECT IMPORT
4x4 TOUTES MARQUES 
4x4 PICK-UP
 
TARIF CONSTRUCTEUR
4x4 EUROPEENS ET ASIATIQUES 
 
4x4 AMERICAINS
 
CARACTERISTIQUES, ESSAIS PRESSE
 
ACHETONS 4X4 OU DEPOT VENTE
 
LISTE DES CLUBS OU DES TERRAINS PRIVES POUR S'ENTRAINER AU FRANCHISSEMENT 4X4
 
CONSEILS POUR FAIRE DU FRANCHISSEMENT EN DOUCEUR
 
DIVERS
POURQUOI PREFERER UN 4X4 
 
Ecobilan du 4x4 comparé à celui d'une voiture "plate" 
 
EXPLICATIONS SUR LE MARCHANDAGE 
 
POIDS REMORQUABLES / PERMIS E 
 
CLASSEMENT DE NOS 4X4 SELON LEUR CAPACITES DE TRACTION 
 
PIECES / EQUIPEMENTS / PNEUS /CONSEILS  
 
ENTRETIEN / REVISION 4X4 
 
TARIF ASSURANCE 4X4 
 
TARIF LOCATION 4X4 ET DE VOITURE DE COLLECTION 
 
GARANTIE /
CERTIFICATION 315 4X4 EDOUIN
 
 
BAREME DE FINANCEMENT / GARANTIE JUSQU'A 5 ANS 
 
NOS ATELIERS 
 
PRESENTATION de 4X4 EDOUIN 
 
GRENIER EXPO / REPOS 
 
Actions écologiques et lutte de 4X4 EDOUIN contre les délocalisations synonymes de chômage 
 
Luttons contre la corruption
Biocarburant 
 
4X4 EDOUIN SPORTS / LOISIRS (actualités / projets) 
 
Suggestions de balades et bonnes adresses ou particularités dans notre belle France ou pays voisins. 
 
FORUM (commentaires / suggestions / questions) 
 
METEO
www.meteofrance.com 
 
pêle-mêle/blog
(préhistoire, histoire et présent de 4x4edouin)
 
 
TRUCS / ASTUCES
ADRESSES / CONSEILS
 
 
GLOSSAIRE du 4X4 
 
Défense de la langue française 
 
PLAN D'ACCES 4X4 EDOUIN / HORAIRES 
 
TARIFICATION DEPUIS 2011 DES AMENDES ET RETRAIT DE POINTS 
 
Conseils pour préparer un voyage sur les routes de France et des pays limitrophes en quelques clics ou appels téléphoniques 
 
Conseils pour préparer un 4x4 pour un voyage lointain "pistes, boue et sable" 
 
Bonnes adresses testées par l'équipe de 4x4edouin 
 
Lire, écouter, voir .. 
 
Vertus du vinaigre de cidre 
 
Des girouettes comme jadis 
 
 


pêle-mêle

Il n'y a pas que le 4X4 dans la vie et il parait qu'un confrère nommé Larochefoucauld (si j'ai bien compris, son garage s'appellerai "MAXIME 4X4"), répéterai : "Qui vit sans folie, n'est pas si sage qu'on le croit ".

4 janvier 2008 : Lettre ouverte aux élus concernant l'emploi, la pollution et par conséquence, certains déséquilibres dans notre société.


cliquer sur les photos pour les agrandir.   Impression

 

  
      Chers internautes.
  
   Bardé d'illusions et partisan de regretter d'avoir essayé plutôt que de ne pas l'avoir fait, je tente d'alerter nos décideurs sur un problème d'actualité dans lequel j'évolue depuis 1964.
Dans ce but, j'ai envoyé la lettre ci-dessous à Hervé Morin qui est "mon" député (et actuellement ministre des armées); Marc Vampa son adjoint; Joël Bourdin "mon" sénateur; Hervé Morin maire de Bernay et conseiller d'Hervé Morin; et Stanislas Poniatowski "mon" député européen.
En attendant leurs éventuelles réactions, merci de bien vouloir exprimer la vôtre : contact@4x4edouin.com
    Cordialement.
    Carl Edouin.
 P.S. : Si vous souhaitez en savoir plus sur nos combats: www.4x4edouin.com, rubrique "actions écologiques et lutte contre les délocalisations de 4x4edouin".
  
       Carsix le 4 Janvier 2008.
  
     Chers Messieurs.
 
 Tout d'abord merci de bien vouloir accepter mes vœux les plus sincères et chaleureux.
 
 En prévision du "Grenelle de l'environnement",  j'avais adressé le 26 octobre 2007 un dossier complet (synthèse ci-dessous) à mon ami et ex.collègue (il était agent Citroën au Neubourg) Francis Davoust, président de la branche nationale de l'artisanat et directeur du magazine du C.N.P.A. (conseil national des professionnels de l'automobile).
  Comme vous pourrez le lire, mon objectif était de le sensibiliser sur la nécessité de ne pas user de la seule arme "voiture neuve", pour lutter contre la pollution.
 Comme je le craignais, il m'a fort gentiment répondu à coté de la question !
Cela s'explique par le fait que le C.N.P.A. ne représente quasiment que des concessionnaires, c'est à dire des gens en "prise directe" ( quand ils ne sont pas sous perfusion ! ) avec les constructeurs et importateurs de véhicules neufs.
 Donc, plus sensibles aux profits des grosses entreprises de la distribution automobile qu'à l'emploi dans notre pays, car comme précisé ci-dessous, 50% (env.) des voitures vendues en France sont étrangères, 50% des voitures dites françaises sont fabriquée à l'étranger, et celles fabriquées en France le sont avec 80% de pièces de pays "low-cost" !
  Heureusement, j'avais pris la précaution d'adresser simultanément une cinquantaine d'exemplaires de ce dossier aux instances professionnelles concernées par ce qu'on appelle, la "rechange/réparation".
  Changement de "planète" avec la réaction de Monsieur Michel Vilatte, président de la F.E.D.A. (fédération des syndicats de la distribution automobile) qui représente 1000 entreprises, 2000 points de vente et 800 ateliers pour la plupart et contrairement au C.N.P.A. cité plus haut,  hors réseaux des constructeurs et importateurs de vehicules neufs. www.feda.fr .
 Qui avec ses confrères de l'U.N.I.R.R.A. (union nationale des indépendants de la rechange et de la réparation automobile), totalisent 45.000 entreprises employant 180.000 personnes. 
 Ils sont consternés que ce vaste volet économique et sociologique n'ait pas été pris en compte lors du "Grenelle de l'environnement".
 Face à la volonté sincère de la nouvelle équipe gouvernementale d'œuvrer pour les "gens d'en bas", cette situation ne peut être que la démonstration de l'efficacité de l'influence des constructeurs et importateurs d'automobiles dès lors qu'il s'agit de défendre leurs propres intérêts .
 
 En m'adressant à vous, et avec les encouragements de Monsieur Vilatte, nous attendons rien moins que vous nous obteniez une audience auprès du ou des Ministres concernés, ou du Premier Ministre, et pourquoi pas , du Président lui même.
Si je prend le risque de frôler l'impertinence avec ce souhait, c'est à cause de la toute puissance des lobbies des constructeurs et importateurs qui conduirait vraisemblablement un interlocuteur subalterne à "enterrer" le dossier. Et ce serait compréhensible. En effet, que pèsent les voix dispersées ( et surtout non exprimées ! ), des 45.000 entreprises de 4 employés en moyenne face à l'artillerie concentrée des multinationales ?. J'ai un article du Point/Business Week du 25 10 2007 page 2, à la disposition de ceux qui feindraient la surprise sur la réalité et l'efficacité du "lobbying"; extrait : "15.000 représentants de groupes de pression travaillent à Bruxelles, 11.600 à Washington", et combien
 autour du Parlement et du Sénat à Paris sommes nous en droit de savoir ? .
 
   Comme développé ci-dessous, c'est surtout la dimension sociologique de ce débat qui m'anime.
 A l'heure où des "craquements" divers et de plus en plus nombreux se font entendre (encore plus de 300 voitures incendiées pendant le réveillon), j'espère vivement que vous allez mesurer l'importance des conséquences de votre implication dans ce dossier.
   Dans cette attente, merci de bien vouloir accepter mes salutations les plus respectueuses.
      Carl Edouin*
 
L’automobile, l’emploi , l’environnement

                

Réflexions et propositions de Carl Edouin*

 

 Une situation devenue alarmante 

 

Depuis quelques années, nos journaux automobiles professionnels ne cessent de relater des projets de « dégraissage », de fermeture ou de délocalisation. Ces annonces sont devenues depuis quelques mois de plus en plus nombreuses, reflet d’une situation très préoccupante, allant même jusqu'à être désormais la matière de nombreux éditoriaux. C’est pourquoi je crois qu’il est vraiment temps de tirer la sonnette d’alarme !

 

Le numéro « Spécial Statistique » de l’Argus, en date automne de 2007, titre ainsi page 6 : « Pris en étau par l’explosion des coûts, la pression des actionnaires et une demande qui glisse toujours plus vers le low-cost, les constructeurs cherchent de nouvelles alliances  » et résume la situation ainsi: « L’industrie automobile française aura supprimé près de 15 000 postes entre 2006 et 2008. »

Les analystes de l'institut Euler Hermès pronostiquent d'ici 2010, 100.000 suppressions en Europe dont 30.000 en France ( page11 du Journal de l'automobile du 27 04 07 ).

Et son confrère de chez Pricewaterhouse/coopers, Monsieur Philippe Vincent, souligne:"On voit les équipementiers déplacer leur production d'Europe de l'Ouest vers celle de l'Est, puis vers des pays plus lointains, non seulement vers la Chine, qui commence à coûter cher, mais aussi vers l'Inde. La pression exercée sur les coûts par les constructeurs va amplifier ce phénomène"( page 57 du Journal de l'automobile du 29 11 07) .

Le directeur de PSA, M. Christian STREIFF déclare dans le Journal de l’Automobile du 14 septembre 2007 en page 8 : « D’ici 2010, 45 % des usines devront être situées dans des pays low-cost contre 32 % aujourd’hui ; c’est essentiel pour améliorer notre base industrielle » et il ajoute « que l’objectif de PSA est de porter de 23 % à 47 % la part du sourcing provenant des pays à bas coûts».

Dans ce but, P.S.A. va porter son bureau d'achat à Shanghai de 20 à 60 personnes en attendant d'en ouvrir a Istanbul, Trnava et Téhéran (Argus du 22 03 07 page 62).

Monsieur Batteux, président de la F.I.E.V. prévoit 30.000 suppressions de postes chez les équipementiers d'ici 3 ans ( J.A. du 25 05 07  page 10).

J.T.A. du 2 10 2006 page 3 cite l'A.F.P. : La Chine prévoit de multiplier par 7 ses exportations de pièces et véhicules d'ici 2010.

L'Argus du 30 03 2006 rappel page 4 que selon Euler Hermès, l'heure de travail revient à 28,50 en France, 2,10 en Roumanie, 1,70 en Bulgarie et ...1 euros en Chine !( Question du "droit de l'Hommiste"de service, et s'il existe, du syndicat des juges Prud'homaux Français :  "Est-ce que les consommateurs Français de produits de ces pays low-cost ne vont-ils pas être torturé par le remord en apprenant ces chiffres ? ).

 

L’éditorialiste de L’Argus précise, page 3 du numéro du 25 octobre 2007 « qu’en  passant de 25 à 70 % pour VALEO, de 35 % à 60 % pour RENAULT, cette  invisible invasion pèsera sur notre tissu industriel ». Doux euphémisme pour désigner un brutal accroissement du chômage.

Exemple en vrac : 198 ouvriers chez Heuliez à Cerizay et 1770 chez Karmann à Rheine (page 6 et 7 de l'Argus du 27 12 07). Faurecia: après les 7000 suppressions de postes entre fin 2004 et fin 2006 en Europe de l'Ouest, encore 1000 suppressions d'ici fin 2008 en France (page 24 du Journal de l'Automobile du 23 11 07. l 140 suppressions chez Delphi à Gummersbach et 650 chez Magna Steyer en Autriche ( page 20 et 21 du Journal de l'automobile du 30 11 07) .

Et dans notre département, l'Éveil Normand du 13 12 2006 relatait 8000 emplois industriels supprimés depuis 2001 ou en passe de l'être : Metzeller ( 1200 ), Cadence Innovation ( 320 ), Cinram ( 160 ) , Eclair Prym ( 121 ) **.

Petite lueur d'espoir devant ces "résignations" avec la menace de Monsieur François Gayral, directeur qualité et service chez Renault : "il est hors de question de laisser un mètre de liberté à des contrefacteurs éhontés", parce-que, déplore t-il, "ont de surcroît un effet négatif sur l'emploi hexagonal"! (page 37 du J.A. du 26 10 07).

 

C’est pourquoi le CNPA  fait fausse route en exhortant les pouvoirs publics à favoriser systématiquement l’achat de voitures neuves, au prétexte qu’elles sont moins polluantes, à l’aide de primes à la casse pour les anciennes, de crédit d’impôt et de prêt à taux zéro.

Aujourd’hui plus de 50% des voitures françaises, et 80% de leurs composants contre 20% en 1960, sont étrangers.

 La fabrication de voitures neuves, en effet, induit de moins en moins d’emplois en France alors que des solutions alternatives existent et que celles-ci devraient faire l’objet d’une attention plus soutenue des pouvoirs publics.

 

 D’autres solutions existent pourtant

Une incitation à faire durer davantage les voitures constituant le parc automobile aurait pourtant d’incontestables avantages dont il faut avoir clairement conscience :

 

n     Elle permettrait de nourrir l’emploi de proximité. L’entretien régulier des véhicules existants ainsi qu’une mise à niveau, comme en Allemagne où une prime de 350 euros est versée pour équiper un  véhicule de pot catalytique, conduirait à éviter le départ de 3 % d’ouvriers qualifiés et 6 % d’apprentis comme cela a été constaté par l’INSEE entre 2003 et 2004 sous le titre "Moins d'ouvriers et davantage de cadres ! ", ( page 3 d'Equip'auto du 15 10 07 ).

 

n     Si chacun des 72 223 concessionnaires, agent ou M.R.A embauchait  un ouvrier mécanicien ou un jeune pour le former, combien cela créerait-il d’emplois ?  Non seulement les 72 223 emplois créés directement mais également d’autres emplois indirects induits.

-         dans le bâtiment pour l’extension ou la construction d’ateliers,

-         chez les fabricants, installateurs, réparateurs d’outillage, d’organes, de  pièces d’accessoires, d’équipements divers.

-         ainsi que dans les filières de formation.

 Sur le plan de l’emploi le bilan serait donc extrêmement positif.

 

n     Sur le plan écologique et environnemental, la situation serait également positive car il faut se méfier des approches hâtives.

1er : ces emplois nécessiteront que de très courtes distances car une grande usine de construction automobile, en plus de l'acheminement de sa production si elle est aux antipodes, provoque des flux d'ouvriers souvent à plus de 100 kms à la ronde.

  Idem pour les automobilistes faisant durer leur voiture chez le professionnel de leur village ou quartier, n'auront ainsi pas à se rendre dans de lointaines concessions captives pour négocier du neuf ou (de plus en plus souvent hélas!), subir des réparations sous garanties.

2eme :  Un rapport de l’ADEME établit, en effet, que la construction d’une tonne de véhicule produit 5,5 tonnes de Co2. Or une voiture neuve, du type Clio, émet 138 g.  de Co2 par km. Une voiture plus ancienne comme la R 5 émet 165 g. de Co2 par km. La différence est donc de 27 g/km.

Un calcul montre en conséquence qu’avant de commencer à compenser les 5,5 tonnes de CO2  produites lors de la fabrication d’une voiture neuve, on pourra rouler  203 700 km avec la R5 !

Pour une voiture de 1 t. et demie, on pourra rouler 305 500 kilomètres et pour une voiture de 2 t. 407 400 kilomètres avant qu’il n’y ait une réelle diminution du Co2 !

 

Type de véhicule

Nombre de km parcourus avant compensation du Co2 produit par la fabrication de l’équivalent neuf

Petite voiture (1 tonne)

203.700 km

Voiture moyenne (1,5 tonne)

305.000 km

Grosse voiture (2 tonnes)

407.000 km

 

On le voit :  sur le plan écologique, la conservation des voitures existantes est parfaitement pertinente.

   Dans un communiqué du 26 octobre 2007, M. Michel VILATTE, président de la F.E.D.A. (Fédération des syndicats de la distribution automobile) déplore qu’à l’issue du Grenelle de l’environnement ses propositions n’aient pas été prises en compte :

 

n     Premier point: renforcer le contrôle des émissions polluantes dont le coût serait amorti par les économies de consommation.

n      Deuxième point: promouvoir la pose de filtres à  particules en post équipement et l’échange des catalyseurs défectueux

n     Troisième point: inciter à l’entretien des  éléments dont le mauvais fonctionnement pénalise la consommation et la pollution: pneus, amortisseurs, réglage de l’allumage, de l’injection, filtration.

 

Il souligne que de telles mesures ont l’énorme avantage  d’être applicables immédiatement, ne réclament pas ou peu d’investissement et ne génèrent aucune consommation d’énergie supplémentaire tout en développant l’activité sur le territoire français. De surcroît, elles ne détériorent pas la balance de notre commerce extérieur.

 

Des mesures qui auraient également une utilité sociale et humaine

 

La préservation de l’emploi non ou peu qualifié et la création d’emplois nouveaux dans le secteur de l'après-vente automobile, comme je le propose, contribuerait à éviter le gâchis humain qu’entraînent les multiples plans de restructuration. Dans "Réussites" de 09 2005, le cabinet Gartner Group/Microsoft France met en garde sur le découragement des salariés locaux devant l'externalisation d'une partie de leur activité. Sur ce même registre, j'ai assisté le 21 02  2006 à une conférence du Club "Relations Internationales"; Laurence Benamou journaliste à l'A.F.P. y commentait son livre "Le grand bazar mondial", où elle déplore ce fameux "sourcing" massacreur d'emploi en occident. Elle s'y interroge sur les réactions des consommateurs quand ils apprendrons que la surconsommation à laquelle ils peuvent s'adonner, s'articule sur l'exploitation de nos frères des antipodes. Ce qui a amené un éminent Chinois présent, évoquant la sueur et le sang des ouvriers des usines de son pays, y voyait "une continuation de l'exploitation des pays en développement par les pays développés" !

Ces restructurations/dégraissage/plan sociaux donnent aux ouvriers et aux employés qui en sont victimes le sentiment de n’avoir pas été reconnus dans leur existence sociale, et même d’avoir été humainement niés, avec les conséquences que l’on connaît sur le plan de la santé, la délinquance, le travail au noir, donc in fine, d'énormes surcoûts pour la collectivité.

 Mais il faut aussi réfléchir aux possibilités qui seraient ainsi offertes de former des jeunes pas ou peu diplômés et fragilisés dans la situation actuelle. L’accès à un travail est en effet un bon moyen de lutter contre la poudrière des banlieues ou contre les risques d’explosion sociale.

 Le secteur de l’automobile, ne l’oublions pas, occupe un français sur dix : il est inutile d’insister par conséquent sur la puissance de ce levier pour changer le paysage économique, social et environnemental du pays.

 

En conclusion : que faire ?

  Le « toujours plus » productif dans les pays « low-cost» n’est donc pas la solution à développer. Ceci revient, comme le dit Claude IMBERT dans un éditorial du Point du 30 décembre 2006 « à dévaluer la France qui crée au profit de celle qui perçoit ».
    Mais une meilleure gestion des ressources existantes, l’entretien, la réparation, le suivi et la mise à niveau éventuel des véhicules, ainsi que l’éducation induite des conducteurs qui n’assimileront plus leurs voitures à un produit de consommation jetable, constituent des voies à prendre très sérieusement en considération. Privilégier de faire durer le parc dans nos garages de villages, de quartiers, au lieu de favoriser massivement l’achat de voitures produites aux antipodes relève donc d’une saine politique, saine à tous les sens du terme.

 

         Carl Edouin*

* Né en 1942. 1954-1964: ouvrier agricole et mécanicien dans la ferme maternelle, 1964-1968: vendeur chez Citroën Rouen, 1968-1972: chef des ventes chez Peugeot Bernay, 1972-1977: agent Citroën à Nassandres, 1977-1997: concessionnaire Lancia et Nissan, et enfin garagiste libre avec un grand L (concept de garage écologique lauréat de la fondation Nicolas Hulot/Ushuaia en 1993).  Précisions: www.4x4edouin.com contact@4x4edouin.com

 **Ces coupes sombres parmi les ouvriers ouvrent un débat "vertigineux" quand on les compare avec les réponses de Sergio Marchionne, patron (et sauveur) de Fiat quand lui a été décerné le titre "Homme de l'année 2006" . Question : Vous êtes allé à contre-courant des plans sociaux pharaoniques en préférant renouveler les managers que de supprimer massivement des emplois de cols bleus, pourquoi ?

 S.M. : Je sais que les plans sociaux de cette nature ne sont pas toujours la solution pour sortir d'une crise.

Ca rassure les places financières, mais après ...Je suis persuadé que quand une entreprise a des difficulté, ce n'est pas de la faute des ouvriers. Ce serait trop simple... Dans un tel cas de figure, c'est qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas au niveau de votre organisation et de l'efficacité de vos managers !  ( page 8 du Journal de l'automobile du 30 03 2007 ) .

Et pour "simplifier" le débat, je cite le J.A. du 8 juin 2007, page 47: "Il est clair que mettre d'accord les automobilistes et les salariés des industries de l'automobile est impossible. Les uns veulent toujours plus d'équipements à des prix toujours plus bas, les autres veulent conserver leurs emplois et leurs conditions salariales. Les industriels tranchent en implantant leurs usines dans des pays à bas coût et surtout dans les marchés qui les intéressent. Il y a moins à craindre des délocalisations que la fin progressive des investissements en France. La solution est avant tout politique." !!!.............

 

 

 

 

Cette rubrique est ouverte à tous et à tous sujets n'ayant même parfois qu'un très lointain rapport avec le 4x4
( souvent pas du tout d'ailleurs ! ).

N'hésitez pas à poser des questions.

Et surtout, merci à l'avance pour vos commentaires, précisions ou suggestions parce que nous avons parfaitement conscience que nos lacunes ou informations incomplètes peuvent nous avoir conduit à une opinion erronée: contact@4x4edouin.com

 

 

 


Carl EDOUIN S.A., capital 300.000 € - RC 77 B 7 - insee 743 271 310 000 - siret 309 610 392 000 24 - ape 501Z - No intra: 25 309 610 392

4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS 4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS

All BizzNet SARL